Utopia, armarium codicum bibliophilorum, Cod. 8
Creative Commons License

Brigitte Roux, e-codices, 2018.

Manuscript title: Martin Le Franc, Le Champion des Dames
Date of origin: après 1442-1480
Support: Parchemin
Extent: 4 folios
Format: env. 32 x 24 cm
Collation: 1 bifeuillet ; d’après la lacune textuelle, il doit manquer un bifeuillet (xr/v-yr/v) entre les folios 1v-2r. La séquence originale devait ressembler à ceci : 1r-1v -[xr-xv-yr-yv]-2r-2v
Condition: 1v et 2r assez abîmés, tâchés, déchirés, alors que les folios 1r et 2v sont en meilleur état de conservation, car ils constituaient les pages intérieures de la reliure.
Page layout: 2 colonnes ; 43 lignes ; justification : 23.2 x 16 cm ; réglure à la pointe sèche
Writing and hands: 1 main, écriture bâtarde du XVe siècle
Decoration:
  • f. 2r : initiale C ornée ouvrant le livre II (haute de 10 lignes). Corps bleu de l’initiale, placée sur un fond et un champ peints à la feuille d’or ; à l’intérieur du C, rinceaux végétaux à terminaison trilobée, bleu, vert et rouge, dont certains poussent jusqu'aux angles du champ de l’initiale ; sur les côtés supérieur et intérieur du cadre de l’initiale naissent des vignetures tracées à l’encre noire et terminées par des feuilles dorées.
  • f. 1r, 1v et 2r : initiales champies (au total 4)
  • initiales simples alternativement rouge et bleu en tête des paragraphes et rubriques
Additions: traces de calculs dans les marges (date non identifiée)
Contents:
Chacun des deux folios comprend environ 160 vers. Comme il manque 249 vers entre la fin du folio 1v et le début du folio 2r, on peut supposer qu’il manque 1 bifeuillet entre les deux.
Deschaux répertorie 9 manuscrits du texte du Champion des Dames, que Martin le Franc offre au duc Philippe de Bourgogne fin 1441- début 1442 (Bruxelles, Bibliothèque royale, ms. 9466; ms. 9281; IV-1127; Paris, Bibliothèque nationale de France, ms. fr. 12476; ms. fr. 841; Paris, Bibliothèque de l'Arsenal, ms. 3121; Grenoble, Bibliothèque municipale, ms. 875; Rome, Bibliothèque vaticane, ms. Pal. Lat. 1968; et manuscrit d'une collection particulière). Sur l’ensemble de ceux-ci, seuls deux sont copiés sur parchemin, les autres sur papier, et cinq sont enluminés. Le présent fragment est copié sur un parchemin d’assez grandes dimensions, avec des initiales peintes à fond or, dont celle plus importante ouvrant le livre II (fol. 2r). On peut ainsi penser que compte tenu de la taille des folios, du décor de l’initiale, et du soin apporté à la copie, le manuscrit d’où ce fragment est issu, était un objet de luxe. Le texte livré par ce fragment correspond entièrement à la version publiée par Deschaux, à l’exception du vers 3908 (« Vivans en paine douloureuse ») qui se retrouve en fin de strophe, sans pour autant détruire la construction rimée du huitain (a-b-a-b-c-b-c-b). Il s’agit « d’une bonne copie de l’original », ainsi que le constate Deschaux (lettre au propriétaire actuel du fragment, 1e mars 2000).
  • Fol. 1r : S’Amours a ton cueur mastiné (Livre I, CDLXXXVIII, vers 3901, édition Deschaux)
  • Fol. 1v : Amours se les dames blasmez (Livre I, DVIII, vers 4064, édition Deschaux )
  • Fol. 2r : Comme Eolus lachant les resnes (Livre II, DXL, vers 4313, édition Deschaux)
  • Fol. 2v : Que de perdre le sang humain (Livre II, DLIX, vers 4470, édition Deschaux)
    • Martin le Franc, Le Champion des Dames, éd. par Robert Deschaux, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Age, 127-131), 5 volumes, 1999
Provenance of the manuscript:
  • f. 2r : Titre « Regitre d’Ege [pour Egrège] Jacques Étienne Clavel de 1624 à 1660 » indiquant que ce feuillet servait de reliure antérieure audit registre. Par rapport à la séquence originale, la reliure inverse l’ordre du texte, ce qui montre l’indifférence qui lui est alors portée.
  • f. 2v : dans l’entrecolonne, note à la verticale tracée d’une main du XVIIe siècle : Regarde à moy et mort ( ?) faicte / bien contemplée / En me prenant pour patron et… (datation et transcription de Gilbert Coutaz, Archives cantonales vaudoises)
  • D’après le titre inscrit au fol. 2r, ce fragment a servi au XVIIe siècle, entre 1624 et 1660, de reliure à un registre (foncier ?) de Jacques Etienne Clavel (1600-1662), coseigneur de Marsens, Ropraz et Brenles.
  • A une date inconnue, la reliure a été enlevée du registre dont on a perdu depuis la trace.
Acquisition of the manuscript: Collectionneur privé, Genève
Bibliography:
  • Fragment inédit.